Akala miam miam

Schlaguevuk!

Certains de nos lecteurs parmi les plus gourmets gourmands m’ont fait remarquer que je devrais mettre des recettes de cuisine sur ce blog, parce qu’un blog sans recette de cuisine, ça n’existe pas. Et comme moi je veux qu’il existe ce joli blog, et ben… Pas le choix, hein! (mais non, il n’y a pas de faille de raisonnement dans mon pauvre cerveau)

 

 

De toute façon si ça se mange, ça ne peut pas être foncièrement mauvais! Alors les amibes, vous êtes prêts? Nous allons vous proposer un menu complet (salade-entrée-plat-dessert-et-encore-dessert-parce-qu’on-aime-ça). Attaquons tout de suite avec la salade :

Salade à la salade et aux bouts de trucs verts (ou pas)

 

Non en fait il y a du rouge aussi dedans. Sisi, regardez la photo contractuelle assurée 100% pure vérité vraie!

 


 

Alors pour réaliser cette magnifique salade, il nous faut de la salade, des tomates (pas pourries), et des morceaux de… de… bah je sais plus.

  1. Lavez la salade. Il faut enlever aussi les limaces et les bébés hamster, oui oui
  2. Coupez la salade. Ne pas confondre avec les doigts du voisin que vous aviez justement invité pour l’occasion (surtout s’il a les doigts verts, mais aussi il cherche un peu là!)
  3. Coupez les tomates Non zut il fallait les laver aussi. Bon tant pis, je pense que si le marchand les vend pour que les gens les mangent après, il doit bien les avoir lavées! Sinon c’est pas sain!
  4. Vous mélangez tout et voilà hop ça fait une salade. Certains mettent de la sauce toute prête dedans mais au cas où vous voudriez offrir cette salade à une fille, vaut mieux laisser tomber la sauce.

Voilà avec tous ces bons conseils vous devriez réussir une salade parfaitement merveilleuse!

 

Bouillie d’alien au tapioca

 

Notre mise en bouche du jour est une petite verrine (non rien à voir avec une verrue enfin, un peu de sérieux) qui a l’air ma foi bien enjouée et pleine de vitamines.

 

 

Oulala encore du vert! S’exclameront les plus communistes d’entre nous. Youpi tralala ça a l’air dégueu à souhait, souligneront les écolos. Je vous avouerai que ce n’est même pas aussi dégoutant que ça en a l’air (c’est même super bon) Arg non pas de publicité honteuse sur ce blog non mais!!

Pour réaliser cette verrine ce verre (non décidément verrine ça me fait trop penser à verrue T__T), il nous faut donc un beau gros alien bien frais, 100g de tapioca, et un petit gervais. Nature.

  1. Découpez l’alien en grosses tranches baveuses
  2. Faites le revenir à la marmitte pendant 30 minutes. Si l’alien remue encore, c’est qu’il n’est pas assez cuit
  3. Ensuite un petit coup de mixer! (n’oubliez pas d’enlever les yeux de l’alien quand même. Il en a 18. Ne pas en oublier car ça a un vieux goût de raifort)
  4. Laissez reposer dans le verre
  5. Ajoutez le petit gervais et le tapioca! Oh comme c’est joli!

 

Bon, assez perdu son temps avec les amuse-gueule, il serait temps d’entrer dans le vif du sujet! Voici donc le gros-oeuvre  chef-d’oeuvre  hors-d’oeuvre :

 

Cuisses de grenouille dopée aux anabolisants

 

Ou alors c’est des brochettes de poulet caramélisées? Vous diriez quoi vous?

 

 

Oups mince, c’est vraiment des brochettes de poulet caramélisées!! Ohlala quelle déveine! Vraiment c’est pas de bol! J’ai pas cette recette. C’est une recette secrète japonaise que seuls les traiteurs japonais savent faire et qui ne consiste pas du tout à  1 – dégeler des brochettes et 2 – les tremper dans du caramel.

Désolée je peux pas vous aider là, essayez de vous lâcher, laissez la bride sur le cou de votre créativité! Ca doit pas être si compliqué non plus (Note : pour la salade qu’on voit sous les brochettes, se référer à la première recette du billet!)

Et si c’est quand même plus fort que toi, on peut toujours commander. Bon sur ce moi je vais faire un tour sur la plage allez Ciao!

 

Où est-ce qu’elle est passée merde! Bon, bah FRAISES alors 

 

Vous êtes plus de 68% de la population à aimer les fraises. Je soupçonne même les autres d’être allergiques! (ceci était une statistique de l’INSERN bien sûr) (comme s’ils avaient que ça à f… mijoter!)

Voici un dessert qui va plaire à tout le monde, pas de souci : les fraises à la glace à la vanille à la crème à l’italienne à la droite de l’assiette. Avec des framboises.

 

 

Mais vous êtes vraiment des gnoufs des bois ou quoi? Ca se voit pas qu’il suffit de mettre la glace à côté des fraises à côté des framboises et de la crème par dessus le tout? Vous avez vraiment besoin d’une *** trompette? Recette je veux dire.

Ah oui, au fait, pour accompagner le menu que nous vous proposons, nous vous conseillons un bon petit vin doux voire même sucré et tout mignon! Oui, comme la bouteille vide là! Hips! Non l’autre bouteille vide! ^_^

Non mais OK, vous voulez une vraie recette, vous allez en avoir une. C’est ma trompette préférée 🙂

 

Les orangettes

 

Bon c’est pas tout à fait ma recette favorite, mais en vrai c’est celle de Yosko (ou comment lancer une rumeur éhontée). Alors, il faut donc :

  • du chocolat
  • des oranges
  • du miel je crois
  • euh… du sucre ça semble nécessaire! Peut-être un peu d’eau ou de beurre aussi
  • et puis du temps (quelques jours) et aussi du cacao (voir point 1)

 1 –    Plongez une cuillère dans le cacao :

 

 2  – Ca servait à rien c’était juste marrant ^_^ Alors en fait il faut blanchir les peaux d’orange (demandez à la fille la plus proche qu’elle vous fournisse de la peau d’orange, ça devrait le faire)

 3  – Faut aussi les confir dans un sirop au miel (ou alors boire le sirop, ça parait plus logique)

 4  – Ensuite attendez, attendez, longtemps (et en musiiique ♪ KREATOR ♪ Oups pub éhontée pardon désolée)

 5  – Le lendemain il s’agit de faire fondre le chocolat et de tremper les lamelles d’orange confite dedans! On peut aussi s’amuser à les faire plonger comme dans une piscine et faire des salto arrière retournés! Comme ça la cuisine risque de ressembler à celle de mes parents après le passage de Nana, et ça c’est über-classe!!!!!1! 

 6  – Attendez encore très longtemps 🙂 Et voilà c’est prêt! Vous pouvez les mettre sur la table de la salle à manger, les perdre de vue pendant 30 secondes, et hop y’en a plus! Vos invités ont tout mangé! La chance!!

 

 

Voilà j’ai bien soulé tout le monde avec mon absence de talent culinaire! Trop heureuse! Mwahaha

 

7 réponses sur “Akala miam miam”

  1. Moui…

    Il est à noter pour la dernière recette qu’il ne suffit pas d’attendre 15 ans entre chaque actions. En fait la recette ressemble plus à ça :
    Blanchir les peaux d’orange :
    – les plonger dans l’eau bouillante pendant 10 minutes
    – les ressortir et les égoutter, puis les laisser sécher pendant 20 minutes
    – recommencez l’opération 10 fois
    Confire les peaux d’orange :
    – les plonger dans l’eau bouillante mélangée à du miel et du sucre pendant 15 minutes
    – les ressortir et les égoutter, puis les laisser sécher pendant 30 minutes
    – recommencez l’opération 753 fois

    Ensuite, laissez sécher toute une nuit, puis trempez les orangettes dans le chocolat, puis laissez durcir pendant 3 jours…

    En bref, il faut BEAUCOUP de temps (et là, j’exagère à peine >.<)

  2. Je veux bien croire que ma –raclette– recette souffrait quelques raccourcis et approximations, mais j’ai l’impression que tu exagères quand tu dis 753 fois!! Non ce serait plutôt environ 69 fois il me semble!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *