Niveau de geekitude – le billet retour

QUOI ??!!!!!!!one!  Qu’entends-je?! Des QCM pour déterminer le G33K L3V3L des gens?! OMG c’est horrible! Je m’insurge!!!
Quelle abomination sans nom! C’est pas du tout précis enfin! C’est pas comme ça qu’on fait!

Je vais vous montrer moi, de vraies méthodes garanties 100% pur jus pour savoir si vous êtes un geek ou pas, et à quel point!

Au nom de la science, ♪ let's go! ♪

  • Méthode de Braham-Heinberg

Partant du principe qu’aucun être humain ne peut avoir aucun ami ; et que plus un être humain a d’amis, moins il a de temps pour patcher son OS ; une fonction chloro-trigonométrique-parabolique CTB(x) à sens inverse peut être déterminée pour tous les x inclus dans l’univers, qui détermine la geekitude G en fonction du nombre d’amis A d’un x donné.

 

 

Vous remarquerez que pour un nombre d’amis donné (par exemple 20) un homme aura un taux de geekitude inférieur à celui d’une femme. En effet, les hommes ayant une tendance naturelle à être cons autistes introvertis, le fait qu’un homme ait peu d’amis n’est pas forcément lié à sa geekitude.

Notez aussi que les pangolins ont une tendance naturelle à tout déchirer, et ça c’est parce qu’ils roxxent tout bien entendu!

 

  • Méthode de Langowitz-Frederovitch

Ici nous étudions la répartition de la population Geek, l33t et branchée du monde en fonction de son âge. Le graphe ci-dessous est basé sur l’étude réalisée en 1998 par les deux sociopathes sociologues russes qui ont donné leur nom à la méthode, à ce paragraphe et aussi à une marque de poulet en conserve (non, ça c’est n’importe quoi par contre ^^ »).

 

 

Les résultats tendent à prouver que les amibes vivent longtemps. Et aussi que les crevettes de l’espace sont de gros geeks!!! Youpi! \\o/

 

  • Méthode de Bogdanov-Piazzi

Il est évident que le couple de rotation gravitationnelle de la Terre oblige les Geeks à se laisser pousser les cheveux (sans quoi ils tombent de leur chaise d’ordinateur). Cependant on constate également que les personnes ayant les plus longs cheveux (qui portent aussi parfois du maquillage et des décollet-OMG BOOOOBS) ne sont pas forcément dotées d’un taux de geekitude très élevé!

Les théoriciens russo-italiens de la Nasa ont tenté de percer ce mystère, et ont ainsi mis en relief une corrélation de type soucoupo-gaufresque entre la longueur de cheveux et la geekitude.

 

 

Il semble donc qu’à partir d’une certaine longueur de cheveux, l’entretien et la maintenance du système capillaire empiète sévèrement sur le temps de geekage, résultant dans une baisse du taux de geekitude. CQFD.

 

  • Méthode d’Ecphante-Eraclide

Il paraît que les Geeks sont de grands philosophes, et ce depuis la Grèce antique. Aussi n’est-il pas rare de tomber sur des débats culturels et philosophiques au hasard des grands rassemblements de geekitude (forums de jeuxvideo.fr, IRC). Ces discussions à bâtons disques durs rompus parleront de l’origine de la technologie, du sens de la vie, ou de questions purement métaphysiques comme « where is brian » ou « linux est-il mieux que windows« .

La méthode d’Ecphante-Eraclide est très simple à mettre en oeuvre car la relation entre la quantité de conneries philosophie débitée par une personne est juste proportionnelle à son taux de geekitude. Certes, cette méthode ne s’applique pas à tous, car la plupart des gens qui disent des conneries trucs philosophiques n’ont rien à voir avec des geeks. Mais pour ceux dont on sait déjà qu’ils sont geeks (rapport aux 3 méthodes citées précédemment), cet indicateur est particulièrement fiable!

Voilà, vous savez tout sur les méthodes de détermination du taux de geekitude! On dit merci qui? ^_^

4 réponses sur “Niveau de geekitude – le billet retour”

  1. En bref : vu toutes les conneries que tu débite, tu es une over-geek ? 😛

    Au fait, t’as mis 2 fois le même lien dans le dernier paragraphe : volontaire ou accidentel ?

  2. Je suis décu par le manque de professionnalisme et de serieux de ce billet:
    tout le monde sait que les pangolins sont solitaires, donc qu’ils n’ont pas d’ami….

    Par contre, j’ai ete ravi d’apprendre que les crevettes de l’espace sont autant geeks, et que les femmes de 40 ans passent leur temps sur le net pour chercher des peits jeunots a séduire !!

  3. Faut faire attention aux mémés sur le web, toutes des prédatrices!!

    Je vais essayer de rattraper ce manque de sérieux éhonté (que tu as si bien relevé) dans le prochain billet 🙂 Sinon la rédac va me foutre à la porte et ça serait vraiment trop triste!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *