Slinky Ô mon amour

Joyeux Noël! 😀

Ca fait longtemps! Allez on vous fait un petit billet! (vraiment petit mais bon c’est les vacances alors merde! C’est déjà pas mal >.<)

 
Bon euh à part ça… Oui donc les Ondomania, aussi appelés Slinky dans leur contrée d’origine (US?) sont des espèces de ressorts, soit en métal (comme ils étaient originellement faits pour), soit en plastique cassant et tout tordu. Vous en avez sûrement de vagues souvenirs de votre plus tendre enfance? ☺


On les faisait dévaler les escaliers de l’entrée, et euh… les escaliers pour monter à l’étage aussi… et puis… des… échelles aussi, oui des échelles mais bon ça marche mieux avec des escaliers quand même! Bref ça ne sert pas à grand chose, et pourtant on en a tous un joyeux souvenir larmoyant (comme c’est touchant!) dû à je ne sais quel lien entre les glandes lacrymogènes et le plastique fluorescent.

Qu’est-ce que ces objets complètement inutiles peuvent-ils bien avoir de si fascinant? Outre le fait qu’ils sont totalement inutiles, ce qui est déjà une preuve en soi du bien fondé de leur existence… Je me suis plongée dans une étude très courte (CTB?!) qui vous démontrera en trois points que les Slinky, c’est bien \\o/

 

 

  1. Ils sont jolis.

    Mais si mais si! regardez moi ces jolies couleurs! En plus ceux en métal, ils brillent de mille feux, et c’est trop classe! Franchement, y’a rien à dire là dessus, c’est choupinou, comme qui dirait.

     

  2. Ils sont magiques!

    Faites dévaler votre petit ressort dans les marches de l’escalier devant les yeux de votre petit neveu. Grâce à un effet d’optique et de rémanence rétinienne, la chose semble animée d’une vie propre et se mouvoir en ondoyant pour descendre les marches! C’est magiiiiique! C’est la fête! \\o/

  3. Ils sont.

    Et ça, c’est un argument imparable.

Voilà, je pense qu’on est tous d’accord ^_^  Et ça c’est beau, mes frères. Maintenant, chantons tous un petit hymne en l’honneur des Slinkys.

Sliiiinky, mon amiiii, toi qui es si beau et si doux!
Viens veiller sur nos rêves la nuit
Et donne nous du pain et des bonbonnnnns
Car c’est la tâche de l’homme que de te vénérer
Et ton fardeau que de nous enchanter
Ô Slinkyyyyy, tu es trop mimiiiiiiii!

Merci.

6 réponses sur “Slinky Ô mon amour”

  1. moi j’en avais en plastique mais le problème c’est qu’ils se coincent et se torde en moins d’un jour. Il en faut en métal c’est plus résistant. Qu’est ce que c’était lolant de les faire tomber de l’escalier.

  2. Ça vous réussi les vacances 🙂

    Je ne sais plus combien j’en ai cassé, et je pense qu’il est nécessaire de faire une étude sur l’escalier idéal, parce quelles ne furent pas mes désillusions devant mon ressort magique qui ne descend qu’une marche avant de trébucher et de finir en roulant comme un sushi pas frais !

    Voir également l’introduction de Ace Ventura en Afrique, film culte évidement. Cette scène à elle seule contient la substance de ces merveilleux objets.

  3. Hum, ouais, ça nous réussit pas je crois xD

    Je pense que la capacité à descendre des marches plus ou moins abruptes est aussi liée à l’état du Slinky… 😀 Enfin effectivement, je pense qu’il faut pas que ça soit trop hard, sinon il se gaufre comme un bon vieux ramassis de plastique!
    Les escaliers de toutes les maisons devraient être étudiés pour un dévalage optimum par les slinkys!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *