Mon Geek n’est pas jouasse : FAQCQFD

Votre geek n’est pas riant et frétillant? Il n’a pas l’air épanoui jusqu’au bout de ses oreilles poilues? Bah alors, qu’est-ce qu’il se passe encore? Pourquoi donc est-ce qu’il fait la moue au lieu de vous faire la fête quand vous rentrez à la maison? Voici une petite FAQ / checklist pour vous aider dans ces questionnements métaphilosophiques ☺

Vous allez enfin savoir tout ce qu’il ne faut pas savoir sur les geeks, leur bonheur, leur plaisir…
Alors comme ça, ça vous intéresse, hein, bande de keukins! o_O

 

Un geek, c’est un peu comme un sims. Pour qu’il puisse bosser tranquillement et vivre béatement avec son ordinateur, il doit en priorité satisfaire une liste de besoins naturels. Les plus basiques sont la nourriture, les petits besoins, l’hygiène. Ensuite viennent les divertissements, les interactions sociales et la culture. Enfin, moins impérieux mais pas moins importants, le besoin de décoration intérieure et de confort. Le dodo est un cas à part puisque les geeks peuvent très bien se passer de dormir pour geeker toute la nuit, ou dormir toute la journée, un peu comme ça leur chante. Nous aborderons néanmoins la phase dodotesque au cas où votre geek aimerait bien dormir.

 1 – Manger boire [bouger]

Les geeks aiment le coca, la bière, tous les dérivés bulleux ou alcooleux qui en découlent, mais aussi les pizzas, les crêpes, et tous les dérivés prêts en 5 minutes de plats hyper caloriques. Côté sucré, ils apprécient le chocolat, la guimauve et les bonbons en général. Ils sont assez friands de cuisine exotique, notamment tout ce qui peut être livré à domicile – chinois, taïwanais, cambodgien, pensez à varier un maximum!

Les geeks ne sont naturellement pas bien difficiles, mais un régime trop riche en burgers risque de les rendre agressifs à cause de l’hyper lipidie, attention donc aux excès.

 2 – Petits besoins

Votre geek doit aller aux toilettes comme tout le monde… Oui, mais il n’est pas censé le faire comme tout le monde non plus! Il faut savoir rendre sa vie unique et plus éclatante que les autres à tout moment (même dans les plus merdiques). Par exemple, faites de ses petites commissions un festival de lumières choupinoutes! Ou encore, profitez du moment pour combler son besoin de loisirs, en jouant au golf par exemple.

Pensez toujours à des moyens de satisfaire plusieurs besoins à la fois, un geek cherchera toujours à optimiser son temps. ☺

 

 

 3 – Hygiène et propreté

Les geeks aiment bien se doucher généralement, voire même prendre des bains régulièrement. C’est un peu le seul contact chaleureux qui arrivera jusqu’à leur peau, faut dire, alors autant savoir l’apprécier. Pour rendre ce bon moment vraiment exceptionnel, il ne reste qu’à lui en mettre plein les mirettes!

N’hésitez pas à faire preuve d’originalité. La créativité sera toujours récompensée avec un geek! S’il s’agit d’une sombre référence à une série TV obscure, il s’empressera en plus d’aller en chercher le sens sur la Wikipédia, son encyclopédie favorite, ce qui apporte en plus un bonus culturel.

 4 – Loisirs

L’ordinateur est évidemment au coeur de tous les loisirs du geek. Il peut y regarder des divertissements télévisuels, jouer, exercer sa créativité en faisant du tricot virtuel, bouquiner des ebooks ou des scantrads… Cependant tout cela fatigue considérablement les yeux, aussi de temps en temps, il faut savoir le pousser à abandonner son écran.

Faites le sortir dehors autant que faire se peut. Attention, des prétextes comme « le soleil brille » ou encore « viens, on va aller t’acheter des fringues » ne marcheront pas avec un geek, qui sait très bien qu’on peut tout acheter sans bouger de chez soi, et que le soleil est une légende urbaine pour faire peur aux geeks. Il faudra donc là aussi faire preuve d’imagination : une convention de nipponeries, le passage du marchand de glaces, l’arrivée d’un grand stock de figurines manga sexy auront raison de ses récalcitrances. Dans le pire des cas, il suffit de couper le courant, mais il ne faut utiliser cette solution terrible que dans des cas extrêmes, si le geek risque de perdre ses yeux, car cela produit toujours un choc traumatique intense.

 

 

 5 – Vie en société

Un geek ne sera pas vraiment heureux s’il fait ses trucs de geek dans son coin, sans jamais en parler à qui que ce soit. En effet un geek n’existe vraiment que par l’appréciation des autres geeks. On ne croirait pas comme ça, mais un geek aura toujours à coeur d’être bien intégré dans une ou plusieurs communautés de geeks, et emploiera du temps et de l’énergie à cette fin, tout simplement car si personne ne voit à quel point ses bouts de code et ses programmes de hack sont trop leet, ça sert franchement à rien de les faire. Déjà qu’un geek ne sert pas à grand chose quand il est reconnu par ses pairs, mais alors un geek inconnu, c’est le comble de l’inutilité 😀

Bref, plusieurs media s’offrent au geek lorsqu’il a besoin de communiquer et d’échanger avec les gens / autres geeks. Le plus immédiat est le chat, que ce soit sur éméssène ou sur des chans irc, mais les résultats seront souvent décevants. Il faut privilégier les forums et autres rubriques d’entraide inter-geek si l’on veut atteindre un niveau d’échange plus haut que le ras des pâquerettes. Enfin, à réserver aux graines d’artistes déchus (car geek est bien une déchéance, une déchéance d’absolument tout), il est aussi possible de s’exprimer (cette fois plutôt à sens unique, ce qui a aussi ses avantages) en postant des vidéos sur Toitube ou Daily. Le principal, c’est que le geek puisse se vanter à peu de frais, son ego en a bien besoin, allez.

 6 – Culture

La culture geek est une culture virtuelle, certes, mais une culture quand même. Surtout veillez à ne pas dévaloriser la cyberculture devant votre geek, sinon il ne faut pas vous étonner qu’il ne soit pas jouasse. Est-ce qu’il vient critiquer votre culture des champignons des bois? Non? Bon ben voilà. Il faut encourager le geek dans sa quête de la vérité, de l’absolu, de la théorie du vide quantique et de l’équation de la tartine qui tombe. Ce sont de vrais domaines culturels et scientifiques à part entière qu’il faut considérer en tant que tels (sans parler des colifichets).

En guise d’encouragement, vous pouvez déjà commencer par tenter de comprendre un peu ce qu’il raconte. Sans aller jusqu’à partager ses centres d’intérêt, ses croyances mystiques en un être gélatineux supérieur et sa technocratie horripilante, il vous faudra connaître un minimum de vocabulaire et maîtriser quelques concepts de base pour alimenter vos discussions, comme par exemple le troll et le leeching d’idées. Pour en savoir plus sur les cybercultures et le hype du net, allez vite vous cultiver ici, ou encore , ça peut pas faire de mal (ou en tout cas pas du mauvais mal).

 7 – Environnement

Les geeks aiment généralement les dégradés de tons noirs, les LED multicolores, toute décoration qui leur rappellera leurs cours de physique ou de bio du lycée, les gadgets pseudo-humoristiques… Qui a dit mauvais goût? Les goûts et les couleurs ne se discutent pas!!

 

 

Si vous ne craignez pas de transformer votre appartement en site alpha d’invasion zombio-extra-terrestre, laissez libre cours aux penchants débiles de votre geek en matière de déco. Commander quelques articles sur l’un de ces sites lui procurera des sensations indescriptibles d’extase artistique :  et $

 8 – Confort

Le paradis du geek est un endroit chaud, doux, sombre, dans lequel son écran d’ordinateur pourra révéler toute sa magnificence. Installez-le dans un sous-sol bien frais, entourez-le de couettes ou de couvertures, trouvez-lui des mitaines confortables et un petit bonnet d’intérieur, et il sera paré pour affronter les jours d’hiver comme d’été, sans avoir à bouger. Son fauteuil doit être le plus confortable possible, autant qu’un lit en fait, c’est « logeek » puisqu’il y passera aussi ses nuits. Veillez à ce qu’il ne soit pas confronté à la lumière du jour et aux gens, et il pourra geeker parfaitement heureux et détendu.

 9 – Dodo

Le geek a parfois envie de piquer un petit somme, peut-être pour se rappeler ses lointaines origines humaines. Il aura peut-être du mal à s’endormir, auquel cas n’hésitez pas à utiliser un oreiller musical : une petite berceuse lui fera faire de doux rêves, peuplés d’imacs et de processeurs quad-cores. La literie n’a que peu d’importance, puisque le geek est dénué de muscles et de vertèbres. N’oubliez pas d’éteindre son écran.

 

Avec tout ça vous ne devriez plus avoir aucun souci pour rendre à votre geek son poil luisant et ses yeux pétillants de bonheur ^_^ A vous de jouer!

10 réponses sur “Mon Geek n’est pas jouasse : FAQCQFD”

  1. Bonjour,

    Ton article m’a beaucoup intéresse, étant un geek moi même je dois avouer que tu dis des choses vraies … mais dans la globalité ça correspondrait à dire que les allemands sont des tous nazis, que les corses sont tous des terroristes et que les américains sont tous des gros.

    Le souci n’est pas que tu généralise mais plutôt que tu cite des clichés qui ne veulent rien dire du tout!

    Si les geeks étaient aussi inutiles que tu le dis, comment aurai tu pu poster cet article si un geek s’était pas ammusé à créer un site qui puisse stocker et afficher des informations publiées par des gens qui ne comprennent pas ce qui se passe entre le moment ou ils cliquent sur « Soumettre » et le moment ou le tout s’affiche.
    Comment pourrait tu bénéficier d’un ordinateur capable de fait tout ce que tu lui demande, d’avoir un téléphone capable de faire des jeux, de la musique, du traitement d’image. Si aujourd’hui on a des geeks, on peut payer avec une carte bleue, on peut communiquer via mail. Tu imagine devoir calculer une comptabilité d’un entreprise sans calculatrice? A l’encienne ???

    Pour te donner un exemple, la comparaison avec le Sims était pas mal. Par contre la phrase « En effet un geek n’existe vraiment que par l’appréciation des autres geeks. » est entièrement fausse!
    Le geek est content de trouver quelqu’un’un qui lui ressemble et surtout qui pense comme lui, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne vie que dans ce but.
    Le geek ressemble à ce que tu dis parce que non-geek le définissent comme ça. D’ailleur un non-geek emploiera souvent le mot « gros » ou « sale » avant de prononcer le mot geek … étrange …
    Au fond, les geeks se réunissent sur internet parce que c’est le seul moyen de regroupement rapide et instantané qu’ils ont trouvé pour se retrouver entre eux sans qu’un gros malin dans ton genre vienne faire part de sa « science » issue d’on ne sait où. Mais bon depuis la démocratisation de l’informatique et des espaces web, c’est beaucoup moins le cas.

    Avant tout le geek reste un grand enfant et surtout un passionné.
    J’ai fais des parties de Warhammer contre des PDG, des cadres, des ados … j’ai joué a wow avec des papis, des mamans des papas … via IRC j’ai rencontre des belges, des quebequois, des anglais, des américains, des allemands … peux-tu en dire autant avec ton blog?

    Chacun ses centres d’intérêt!

    PS : Si tu est un geek toi aussi et qu’il s’agit d’une auto description, tu fais donc partie de la famille des kevins. Dans ce cas, change le titre en : « Mon Kevin n’est pas jouasse ».

    (et toc)

  2. Bah, c’est à prendre au second degré, j’suis geek et je suis sûr de sortir plus que lui… (elle?)

    Enfin bref le seul truc qui m’emmerde moi c’est que là du coup on confond largement geek et nolife. ce qui n’est pas du tout du tout la même chose. Mais bon, même entre geeks ça pose problème cette définition ^^ .

  3. Je pense que le nolife est l’état suprême du geek. C’est vrai, un geek c’est quoi? un passionné de trucs qui se passent sur son ordinateur? Et un nolife, et bien il est tellement passionné qu’il n’y a plus rien d’autre qui compte. CQFD.

  4. Pas de vie sociale, ça aussi, c’est sujet à interprétation (est-ce que la vie sociale virtuelle compte?)
    Par ailleurs, j’apprécie cette discussion sur les geeks et les nolife, surtout quand c’est fait sans troller, vraiment, parce que bon c’est agréable 🙂 mais si tu jettes un coup d’oeil sur le reste du blog tu vas vite te rendre compte qu’on tient ce blog à deux, une fille et un mec, et plus précisément un geek et une geekette (et comme le disait Nek, c’est largement à prendre au second degré, voire plus pour certains billets). Donc… Ben ça ne change pas le fond de ton discours, mais j’ai jamais dit que j’étais pas d’accord 😛

  5. San … tu recommence à cloitrer les gens … sans même avoir d’ordinateur du moment ou tu n’a pas de vie sociale, tu es un no-life.

    Un geek c’est un passionné certes mais pas uniquement PC !!!
    Y’a les rôlistes, les lecteurs (héroique/fantasy, mangas, comics …) mais ce sont des domaines « particuliers » …

    Tu peux être no-life sans un geek et surtout tu peux être geek sans le savoir! (La pire des conclusion étant que tu sois un no-life sans le savoir >_<)
    Cherche pas a définir les choses comme tu les penses! Elles sont comme elles sont et on vie tous dans le même monde c’est juste chacun ses gouts …

  6. J’avais justement déjà un peu traité du sujet dans quelques billets auparavant.

    Je conseille fortement de jeter un oeil au début du billet sur le Fan Service, qui tente de proposer une définition juste et premier degré. Je pense qu’elle est assez juste, mais elle reste aussi très large.

    PS : je vous déconseille très fortement de prendre au sérieux toutes les bêtises que dit Santian 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *