Agent secret au service de ta mère

Ohlala, encore un billet avec ce jeu de mot pourri! Bouuuuh! A bas la rédaction! Mort au roi! Des têtes doivent tomber!!!!1!!one

Ca va bien oui, bande de screugneugneus des îles? Vous allez arrêter votre bordel? C’est ta mère la rédaction!

 

… Désolée pour cette petite parenthèse, revenons à nos moutons. Ah oui, mais c’était quoi déjà nos moutons?

 

 

… Eh merde.

 

Oui, donc je voulais vous parler de la saga de films d’espionnage connue sous le nom de Bond, James Bond. Je vois une petite lueur s’allumer dans votre oeil : hey, enfin un sujet que vous connaissez! Bah, c’est vrai que c’est assez populaire comme série… Films d’action à budget conséquent, acteurs de renom, en plus ça repasse souvent à la télé… Le leet agent secret appartient à la culture mondiale. Oui, mais vous ne vous rappelez sûrement pas de tous les films!

En fait, il y a eu quand même 22 films James Bond depuis 1962 produits par le groupe EON, + un (Jamais plus jamais) produit en-dehors de cette série avec Sean Connery, mais qui est quand même d’une qualité moindre. Une bonne partie de ces films sont plutôt de la génération de vos parents ou grand-parents… Nous vous proposons donc de vous faire redécouvrir cette série dans un grand résumé en 22 points. 🙂

 

  • 1962, James Bond contre Dr. No (Dr. No) avec Sean Connnery – Une surfeuse dealeuse de coquillages pourris atterrit sur une île de rêve et couche avec Bond. Ils affrontent avec bravoure un robot moche qui lance vaguement des flammes, et ils ont très peur sans qu’on sache trop pourquoi. En plus ils sont radioactifs. Alors ils font tout exploser et ils couchent encore ensemble.
  • 1963, Bons baisers de Russie (From Russia with love) avec Sean Connery – 007 espionne des salles de réunion avec un périscope. Il se bat contre un grand type dans l’Orient express. Il se fait avoir par le Spectre de bout en bout, mais parvient au final à récupérer la machine à écrire bizarre (et moche), l’or, la gloire, et coucher avec la fille.
  • 1964, Goldfinger avec Sean Connery – La copine de Bond meurt étouffée par de la peinture d’or. Il visite un ranch et fait ami-ami avec des nains (Odd-job). Il arrive à empêcher le gros monsieur méchant et roux de faire exploser le fort Knox (encore un ranch sans doute) en utilisant l’arme la plus incroyable de tous les temps : elle fait tomber les soldats par terre, tous en même temps, sans que rien d’autre ne se passe. Puis un avion explose au contact de l’eau, et il couche avec une fille.
  • 1965, Opération Tonnerre (Thunderball) avec Sean Connery – James Bond utilise un jet-pack. Son pote Felix Leiter l’aide dans ses opérations de sauvetage du monde. Il fait une course automobile, puis va récupérer des bombes sur un bateau. Et il couche avec une fille.
  • 1967, On ne vit que deux fois (You only live twice) avec Sean Connery – Des engins spatiaux se font exploser et James Bond part au Japon pour mettre une raclée aux méchants à l’origine de tout ça. Il couche avec plein de jolies japonaises et visite des sociétés en carton pâte.
  • 1969, Au service secret de sa majesté (On Her Majesty’s Secret Service) avec George Lazenby – Moneypenny devient plus importante dans la série. Bond part en vacances pour traquer un méchant pété de thunes. Il passe un séjour dans une station climatique bizarre où on hypnotise les gens pour qu’ils portent des vêtements moches, et il tombe amoureux d’une comtesse (après avoir couché avec). C’est l’héroïne de chapeau melon et bottes de cuir, en plus, la classe. Puis il se barre à skis et sauve le monde (et couche encore avec la fille).
  • 1971, Les diamants sont éternels (Diamonds are forever) avec Sean Connery – Bond enquête sur des vols de diamants (à la bonne heure!). Il met une rouste à Bambi et Panpan au lieu de coucher avec. Il se retrouve donc dans une station spatiale avec plein de gens qui le cherchent, surtout après qu’il ait presque couché avec une fille (Abondance Delaqueue, WTF). En fait les diamants sont utilisés pour créer un laser géant capable de vaporiser un peu d’eau et de faire rougir des bâtiments et des sous marins, puis de les faire exploser comme des pétards. Les effets spéciaux sont ridicules mais Bond fait semblant d’y croire, du coup il fait tout exploser. Puis il couche avec une autre fille et revient sur Terre.
  • 1973, Vivre et laisser mourir (Live and Let Die) avec Roger Moore – Bond part encore en vacances, cette fois-ci à la nouvelle Orléans, pour mettre une raclée au baron de la drogue (Mr Grosbonnet :-D). Il fume des cigares, boit du bourbon whisky au lieu de vodka martini et il fait même un peu d’humour. Il couche avec une voyante, Solitaire, fraye avec des sauvages et le baron Samedi, et se bat contre dix mille hommes de main, avant de tuer tout le monde en les donnant à bouffer à des alligators. Il se barre en bateau tout en couchant avec une fille.
  • 1974, L’homme au pistolet d’or (The Man with the Golden Gun) avec Roger Moore – Bond renoue avec ses amis les nains, et il traque un assassin émérite et amant déplorable qui a un troisième téton, du nom de Scaramanga (décidément les noms, ce n’est pas leur fort). Il se retrouve on ne sait comment en Thaïlande, où une famille de ninjas l’aide à ne pas se faire tailler en pièces. Il couche avec Bonnenuit et aussi avec Pepper, et récupère un bidule quelconque pour le compte du MI-6, pour sauver le monde.

 

 

  • 1977, L’espion qui m’aimait (The Spy Who Loved Me) avec Roger Moore – Bond fait du ski. Il enquête sur la disparition de sous marins, c’est à dire qu’il couche avec une espionne russe. Puis il doit faire exploser un autre sous marin, ce qui ne sera pas trop compliqué, malgré la présence désagréable de Requin (Jaws) qui casse une chaîne en réglisse avec ses dents près des Pyramides, ce qui semble très énigmatique.
  • 1979, Moonraker avec Roger Moore – Bond enquête sur la disparition d’une navette spatiale (décidément leurs machins n’arrêtent pas de disparaître, ils devraient faire plus attention). En fait un illuminé a décidé d’annihiler toute vie sur Terre (lol) et de partir en navette dans l’espace pour recréer une race d’humains parfaite, à base d’abrutis et de dégénérés notoires. On retrouve notamment Requin, qui s’est trouvé une petite copine blondinette à couettes. Ces deux là sauvent le monde pendant que Bond sort avec une fille (le docteur Goodhead). Ensuite ils ne rentrent pas tous ensemble parce que Requin est trop moche, donc il meurt avec sa copine blonde pendant que Bond couche avec la fille, en apensateur.
  • 1981, Rien que pour vos yeux (For Your Eyes Only) avec Roger Moore – Bond sort avec une fille, et ils décident de venger ses parents. Bond conduit des voitures moches, et particulièrement une 2CV. Ils se battent contre les méchants, font du ski et tout. Bond couche avec une patineuse un peu crétine. Puis ils sauvent le monde en récupérant la machine d’encryptement ultra sophistiquée qui ressemble à un gaufrier, et Bond couche avec Carole Bouquet.
  • 1983, Octopussy avec Roger Moore – Bond couche avec une fille qui s’appelle Octopussy. Ils sauvent le monde ensemble en empêchant l’invasion soviétique de toute l’Europe.
  • 1985, Dangereusement vôtre (A View to a Kill) avec Roger Moore – Un pote de Bond se fait tuer en Alaska. Il récupère la puce ultra secrète de son téléphone portable pour pirater sa carte sim. Il se retrouve dans un château pour assister à une course de chevaux, et découvre que le vil Zorin veut faire exploser toute la Silicon Valley avec May Day. Mais Bond l’en empêche, sauve le monde, reçoit une médaille du général Gogol et couche avec une fille.
  • 1987, Tuer n’est pas jouer (The Living Daylights) avec Timothy Dalton – Bond pilote une Aston Martin munie de skis sur un lac gelé. Il couche avec une fille et sauve le monde.
  • 1989, Permis de tuer (Licence to Kill) avec Timothy Dalton – Bond assiste au mariage de son ami Felix, qui se fait assassiner, mais en fait il n’est pas vraiment mort, par contre sa femme si. Bond démissionne, il perd son permis de tuer, pour pouvoir tuer encore plus de méchants et venger son ami. En plus une femme soumise se fait fouetter, mais Bond couche avec après (ouf).
  • 1995, Goldeneye avec Pierce Brosnan – Un satellite menace encore de désintégrer une ville et Bond s’en va pour sauver le monde avec son pote Alec. Mais en fait Alec c’est pas trop son pote. Il fait semblant de mourir pour après revenir le prendre en fourbe. Bond arrive à rattraper un avion en chute libre et à se mettre aux commandes pour le redresser. Xenia étouffe ses amants entre ses cuisses. Boris trahit Natalya. Bond poursuit les méchants, se fait enfermer dans une prison avec Natalya, puis s’évade et couche avec elle. Ensuite ils sauvent le monde.
  • 1997, Demain ne meurt jamais (Tomorrow Never Dies) avec Pierce Brosnan – Elliot Carver, magnat de la presse, veut organiser une guerre entre l’Orient et l’Occident pour faire la une de ses propres journaux. Il couche avec Lois Lane, jusqu’à ce qu’elle couche avec Bond, alors il la fait tuer. Du coup Bond se cherche une autre fille, et trouve une jolie asiatique, Wai Lin, avec qui il sauve le monde avant de coucher ensemble.
  • 1999, Le monde ne suffit pas (The World Is Not Enough) avec Pierce Brosnan – Bond enquête sur des affaires de pétrole en Iran. Il couche avec Electra King, mais c’est en fait une méchante, tout comme son autre amant le détraqué rebelle extrémiste Renard qu’elle manipule. Du coup Bond la tue et sauve le monde. Puis il couche avec une fille.
  • 2002, Meurs un autre jour (Die Another Day) avec Pierce Brosnan – 007 se fait capturer en mission, enfermer et torturer pendant un an dans une prison coréenne. Lors de sa remise en liberté, il doit démissionner du MI6, comme d’habitude pour pouvoir se venger. Il va faire de l’escrime chez Madonna et rencontre Jinx, mais ne couche pas avec. Par contre il couche avec Miss Frost, qui est une froide traîtresse à la solde du vil Gustav Graves. Ce dernier veut faire fondre le monde. Il essaie de lasériser Jinx, ce qui met tout le monde un peu en rogne. Du coup ils sauvent le monde et couchent ensemble.
  • 2006, Casino Royale avec Daniel Craig – Retour dans le temps. Bond, tout juste promu agent 00, affronte Le Chiffre, un financier pourri qui finance de mauvaises actions avec les sous qu’il gagne au Poker. Du coup Bond couche avec une fille, mais elle se fait tuer. Puis il va jouer au poker et gagne, pour pouvoir coucher avec une autre fille. Elle se fait finalement aussi tuer.
  • 2008, Quantum of Solace avec Daniel Craig – Bond remonte la piste des tueurs de sa dernière petite amie et découvre que le MI6 a été infiltré par une organisation nommée Quantum. Il couche avec une fille pour pouvoir vérifier sa théorie. Il se retrouve dans le désert, et fait exploser un hotel pour empêcher le viol d’une serveuse, mais il ne couche pas avec. Puis il sauve le monde.

 

Voilà, je pense que les éléments redondants vous auront sauté aux yeux du coup. Bond couche avec beaucoup de filles, d’ailleurs j’ai aussi oublié de préciser qu’elles meurent souvent après, surtout quand elles s’avèrent être des traîtresses. Quelles vipères ces femmes, et celles qui ne se retournent pas contre Bond sont des greluches. Je dirais que la palme de la saleté revient à Electra King quand même, dans Le monde ne suffit pas. Enfin vous me direz ce que vous en pensez!

Par ailleurs, l’autre élément qui revient souvent est cette idée de sauver le monde. J’ai peut-être un peu raccourci parfois, de temps en temps il s’agit seulement de sauver le Royaume Uni, ou l’Europe, ou la paix dans le monde… mais au final c’est un peu la même chose. C’est un thème inhérent aux films d’espionnage, après tout.

 

Pour ceux qui n’auraient rien appris dans ce billet, je peux tout de même proposer une piste intéressante au sujet des espions : est-ce que vous connaissez la personnalité ci-dessous?

 

2 réponses sur “Agent secret au service de ta mère”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *