[Vidéos] La saga « Dead Fantasy »

Parti comme je suis à chroniquer à tout va, j’ai décidé de vous partager aujourd’hui une série vidéo amateur vraiment géniale : Dead Fantasy.

N’avez-vous jamais rêvé de voir Tifa (FFVII) et Yuna (FFX) combattre côte à côte ? Ou de voir Hitomi (DOA) foutre sur la tronche de Rikku (FFX) ? Ou encore de voir Yuna (FFX) monter sur la moto de Cloud (FFVII) ? Si vous en avez effectivement rêvé, alors sachez que Monty Oum l’a fait pour vous !
 

Dead Fantasy Poster

Entièrement réalisée en images de synthèse par un amateur américain, cette série est un crossover (rien de cochon, rassurez-vous) entre les sagas de jeux vidéo Final Fantasy et Dead Or Alive. Le principe est simple, mais extrêmement efficace : prendre deux jeux adulés par les fans, des jeux se reposant en partie sur le charisme de leurs personnages principaux féminins, et faire combattres lesdits personnages (issus de deux univers différents) ensemble. Bien entendu, tenue légère exigée (c’est pour les gros geeks boutonneux coincés au fond de leur fauteuil, hein !).

Commencée en 2008, cette série comporte déjà 5 épisodes de quelques minutes chacun, et le 6ème est en préparation.

En résumé du fanwork typiquement fanservice, avec l’essentiel : du sexy et de la baston ! Sans plus attendre, regardons ça :


Episode 1 : au commencement

Cet épisode met en scène les personnages suivants :

  • Yuna (FFX-2) VS. Kasumi (DOA)
  • Rikku (FFX-2) VS. Ayane (DOA)
  • Tifa (FFVII) VS. Hitomi (DOA)

Graphiquement, les décors laissent un peu à désirer, ça sent quand même pas mal le travail d’amateur (amateur très fort, malgré tout 😛 ).


Episode 2 : bataille apocalyptique

Cet épisode n’apporte que trois nouveaux personnages, mais les autres sont toujours aussi présents :

  • Rinoa (FFVIII) VS. Rachel (Ninja Gaiden)
  • Kairi (Kingdom Hearts)

C’est là que Tifa commence à prendre de l’importance. Par la suite on va sentir qu’Hitomi et elle vont participer au combat le plus important de la série. Les graphismes ne s’améliorent pas à proprement parler, mais le choix des scènes (baston en pleine chute de la tour, puis sur un fleuve de lave) donne un résultat épique, avec une utilisation excellente des éléments du décor.
A noter que cet épisode semble apporter une fin au combat. La suite présentera plus de combat « 1 vs 1 » ou « 1 vs 10 000 ».


Episode 3 : le duel

Cet épisode ce concentrant sur le duel entre Tifa et Hitomi, on n’aperçoit pas les autres personnages, à l’exception d’un seul, mais qui ne combattra pas :

  • Helena (DOA)

Le combat se déroule dans une église, et n’est pas sans rappeler celui auquel participe Tifa dans « FFVII Advent Children ». Ce court épisode se termine sur une fin sans combat, qui montre que la série des Dead Fantasy commence à se construire un véritable scénario.


Episode 4 : l’attaque des clones

Cette fois-ci, la baston n’est pas omniprésente, mais lorsqu’elle arrive enfin, c’est une véritable bataille entre deux armées : d’un côté les clones de Kasumi, et de l’autre les invocations de Yuna. Sur la fin, alors que cette dernière est sur le point de perdre, épuisée par ses précédents combats, elle est sauvée par… tenez-vous bien… Cloud (FFVII) en personne ! Il la fait même monter sur sa moto (mais rassurez-vous, alors qu’il aide Yuna, c’est à Tifa qu’il pense 😉 ).


Episode 5 : au bout du rouleau

Alors que Tifa est blessée, fatiguée par cette lutte des épisodes 1, 2 et 3, et qu’Hitomi lui a volé ses Materia, elle se retrouve confrontée à des hordes de Ninjas, dirigés par Hayabusa (DOA). Cet épisode est un peu plus sanglant. On y voit encore apparaitre Cloud, ainsi que Ryu Hayabusa (Ninja Gaiden) et Momiji (Ninja Gaiden).


Après avoir vu l’épisode 5, vous mourrerez d’envie de voir la suite, qui n’est hélas pas encore sortie, et vous allez donc vouloir me défoncer la tronche pour vous avoir mis l’eau à la bouche comme ça… Je vous en prie, n’en faites rien, je suis innocent.

A la revoyure, les ptits jeunes ^^

Une pensée sur “[Vidéos] La saga « Dead Fantasy »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *